Des produits de saison

Pourquoi donc manger des produits de saison ?

On appelle produits de saison les produits qui arrivent naturellement à maturité à un moment donné dans une région donnée.

Les raisons pour consommer prioritairement ces produits sont nombreuses :

Leur goût

C’est là que leur goût est le meilleur. Les légumes sont plus tendres et les fruits plus sucrés. Le goût d’une fraise espagnole qui arrive en avril n’a rien à voir avec une mara des bois cueillie en pleine maturité en juin. Les différentes variétés arrivant généralement à maturité les unes après les autres la consommation du même fruit ou du même légume peut durer un certain temps.

Les qualités nutritives

Dès qu’un fruit ou un légume est récolté il commence à perdre de ses qualités notamment de ses vitamines et ses minéraux. Un produit de saison local cueilli à point jouira du maximum de vitamines et du minimum de transport.

Les produits qui viennent de loin doivent être cueillis avant d’arriver à maturité pour pouvoir supporter le transport par bateau. Ils murissent donc dans les frigos ou chambres froides où ils sont conservés et ne peuvent avoir les qualités nutritionnelles et gustatives des produits frais cueillis à maturité. Certains ont également besoin de traitements chimiques supplémentaires pour aider à la conservation.

Le prix

Les produits de saison sont généralement moins chers car ils requièrent moins d’énergie aussi bien pour leur production que pour le transport. Par contre le prix des produits de saison locaux peut être supérieur à celui de produits venus de l’étranger cultivés par de grandes entreprises industrielles. La différence provient des standards sociaux très bas (travailleurs immigrés, salaires très bas) et de la basse qualité nutritive des variétés cultivées.

Le prix des produits locaux notamment bio visent à rémunérer le travail des paysans à sa juste valeur. Il intègre également le coût d’une productivité moindre liée à une agriculture sans pesticides ni herbicides.

La préservation de l’environnement

Pour produire hors saison il n’y a que deux possibilités :

  • faire venir les produits de régions du monde où ils poussent naturellement à ce moment-là (ex : pommes d’Amérique du sud pendant l’été). Les produits les plus lointains sont transportés par avion (le plus gourmand en énergie) ou par bateau.
    Ils sont également acheminés par les nombreux camions qui encombrent les routes et autoroutes et provoquent moults embouteillages et accidents.
    Selon l’Ademe, un quart de l’empreinte carbone des Français est liée à l’alimentation. Sans parler de la pollution que cette noria de véhicules engendre.
  • cultiver sur place en utilisant des techniques de culture adaptées : serres chauffées etc. La culture sous serre peut nécessiter jusqu’à neuf fois plus d’énergie qu’une production en plein champ ( chauffage, ventilation, lumières artificielles…) selon la production.
    Par exemple, selon l’INRA les tomates cultivées sous serres nécessitent 4,5 fois plus d’intrants et d’énergie que des tomates plein champ. Ce qui fut l’occasion d’une belle bagarre autour de l’autorisation de serres pour les tomates bio entre producteurs bios et producteurs de bio industriel en Bretagne.

D’autre part avec le développement des nouvelles technologies il est fort probable que votre fraise ou votre mâche ait été cultivée hors sol sans avoir jamais eu de contact direct avec la terre ou le soleil.

Si vous n’avez aucune idée de ce que vous pouvez consommer aujourd’hui selon les saisons, voici plusieurs sites à consulter:

Le site mescoursespourlaplanète vous présente un calendrier synthétique mois par mois des légumes et fruits téléchargeable en version pdf.

Le site fruits-légumes est très complet et comprend les produits exotiques. Il vous permet de choisir un produit et de connaître sa disponibilité selon les mois de l’année en cliquant dessus.

Le site de Consoglobe vous présente mois par mois non seulement fruits et légumes mais également fromages, viandes et poissons.

Et un petit calendrier pour avoir une idée rapide de la question.

Crédits photos :Images parSusana Gonzalez (poivron), Clker-Free-Vector-, MJ Jin de Pixabay, Sergei Belozerov, Vl Gn (marché) Andrew Wilson (serre) de Pixabay